Réactions internationales après le meurtre fasciste d’une militante du parti pro-Kurde HDP

Deniz Poyraz, jeune femme kurde de 28 ans, membre du Parti démocratique des Peuples (HDP), a été assassinée jeudi 17 juin, par un fasciste turc au siège du parti à Izmir, dans l’ouest de la Turquie. Ce meurtre marque un point culminant dans les agressions contre le HDP et a suscité de nombreuses réactions dans le monde entier. 

Le meurtrier est Onur Gencer, mercenaire turc de 27 ans formé en Syrie, qui entretient des relations avec le gouvernement islamo-nationaliste turc, selon les photographies publiées dans les médias après l’attentat. Les posts publiés par le meurtrier sur les réseaux sociaux montrent que l’agression avait été planifiée : le bourreau avait partagé sur Instagram des photos de lui tenant des armes de plusieurs calibres qu’il avait utilisées en Syrie où il combattait les Kurdes du Rojava. 

Dans ses deux dernières publications, il disait que les Kurdes étaient « des rejetons d’Arméniens » et qu’il allait « leur faire vomir du sang ». 

Après avoir pénétré dans le siège du HDP et avoir tiré sur Deniz Poyraz, l’agresseur a incendié les locaux, censés être surveillés par la police turque 24 heures sur 24. Arrêté par la police, l’homme a justifié son acte par sa « détestation du PKK », le Parti des travailleurs du Kurdistan.

Deuxième parti d’opposition du parlement turc, le HDP est la bête noire des autorités turques depuis des décennies, qui l’accusent d’être une menace à la sécurité nationale ainsi que la « vitrine politique » du PKK par le gouvernement qui tente de le faire interdire pour « activités terroristes ».

L’exécution de la jeune femme survient alors que 88 femmes kurdes ont déjà été tuées au cours des premiers mois de l’année 2021. Onur Gencer a commis le geste mais nous connaissons le coupable : violemment pris pour cible par la coalition nationalo-islamiste au pouvoir, le HDP est confronté au discours de haine des plus hauts responsables politiques. Les députés du HDP, ses maires et ses militants sont régulièrement arrêtés, jugés et emprisonnés. Son chef de file, Selahattin Demirtas, est en prison depuis 2016 en dépit des demandes de libération adressées à Ankara par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), qui juge sa détention illégale.

De nombreux camarades de lutte pour les droits humains autour du monde ont exprimé leur solidarité avec le HDP et les proches de la victime : Le groupe de gauche au Parlement européen a appelé l’UE à « s’élever contre la répression violente d’Erdogan » :

Un appel également partagé par Podemos, et Jean-Luc Mélenchon en France : 

Nous repartageons ici les mots de l’ex président brésilien Lula qui s’était exprimé sur twitter contre l’extrême droite :  « Le courage est l’antidote pour faire face à ces lâches. » 

L'accès aux vaccins contre le Covid-19 n'est toujours pas assuré pour tous. De nombreux pays, particulièrement en Afrique, doivent affronter des difficultés d'approvisionnement. En parallèle, les pays riches jettent à gogo des doses expirées.
« La proposition politique menée par Mélenchon dépasse nettement le périmètre électoral, politique et social des partis qui la composent et a créé une nouvelle offre politique. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Mario Ríos, enseignant associé de l’Univesitat de Barcelone, publié dans le titre de presse catalan Público sous le nom « Dépasser les structures de parti, créer l'union populaire : leçons d'Andalousie et de France ».
La secrétaire d’État à l’Intérieur (Home Secretary) britannique est régulièrement décriée pour les décisions de son ministère. C’est à cette figure du gouvernement Johnson que revient la décision finale sur l’extradition ou non de Julian Assange.
Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.