l'article

Qui commande : Manon Aubry veut rendre le pouvoir aux citoyens

La députée insoumise Manon Aubry a lancé une campagne contre l'impunité des multinationales. Contre ceux qui bafouent les droits humains et détruisent l'environnement, Manon Aubry propose de rendre le pouvoir aux citoyens. Cette campagne vise à se mobiliser quelques jours avant le vote du Parlement européen concernant le devoir de vigilance des entreprises. Une campagne à relayer avec le hashtag qui commande !

Cet article a été publié sur le site de l'eurodéputée Manon Aubry, le 23 février 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Du travail forcé des Ouïghours, à la contamination de milliers d’ouvriers au Covid en passant par l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh ou la déforestation importée de l’Amazonie, les multinationales tirent profit de crimes sans jamais être punies. Elles sont pourtant souvent complices, par action ou par omission et font du profit sur le dos des travailleurs ou de la planète !

Entre le 8 et le 11 mars, le Parlement européen votera sur une proposition législative inédite en Europe : le devoir de vigilance des entreprises. L’objectif est simple : rendre les entreprises multinationales juridiquement responsables en cas de violations des droits humains ou de destruction de l’environnement dans leur chaine d’approvisionnement. Les victimes pourraient enfin être dédommagées et les multinationales condamnées en justice pour leurs crimes.

Pour opposer à la pression des lobbys (qui s’activent déjà !) notre pression citoyenne, je lance une campagne #QuiCommande afin d’alerter l’opinion publique sur les enjeux historiques de ce texte. L’objectif est d’interpeller les députés européens pour leur rappeler que c’est nous tous qui commandons et devons faire la loi et non les multinationales.

Vous pouvez retrouver l’article en entier sur le site de Manon Aubry

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos