l'article

🌧 Pékin va contrôler l’eau et la neige et c’est très inquiétant

La sécheresse, les situations de stress hydriques sont de plus en plus préoccupantes. Face à cela, une solution s'impose : changer les comportements, cesser d'en demander trop à la planète. Le Conseil d'État chinois a quant a lui fait le choix de modifier ses conditions météorologiques. Donald Trump voulait un temps dévier les ouragans, la Chine veut contrôler la météorologie en recourant à la géoingénierie. Une manière de répondre à des problématiques à court terme sans rompre avec les pratiques qui saccagent la planète ou comment continuer à s'enfoncer dans la crise climatique...

Cette brève a été publiée sur le site de Reporterre, le 17 décembre 2020. Elle synthétise un article d'Arwa Mahdawi paru dans The Guardian, le 15 décembre 2020.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Début décembre, le Conseil d’État chinois a annoncé que d’ici 2025, son programme de modification des conditions météorologiques qui vise à contrôler la pluie et la neige couvrira environ la moitié du pays, une zone une fois et demie plus grande que l’Inde, une zone énorme.

Les réserves chinoises d’eau douce ont diminué de 13% entre 2000 et 2009. De graves sécheresses se sont produites en 2000, 2007, 2009, 2011. Et en avril dernier, la province du plateau du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine, a connu sa pire sécheresse depuis dix ans, affectant quelque 1,5 million de personnes. La mauvaise qualité de l’eau aggrave la pénurie.

Vous pouvez retrouver la brève en intégralité sur Reporterre et l’article original sur The Guardian

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos