l'article

Liban : l’opposant au Hezbollah Lokman Slim assassiné

L'écrivain était porté disparu et sa famille sans nouvelles de lui. Il a été retrouvé criblé de cinq balles. Cofondateur de la Umam Documentation & Research, il s'est intéressé à l'histoire sociale du Liban. Peu de temps avant d'être assassiné, il avait tant accusé le parti libanais que le régime de Damas d'être responsable de la double explosion de Beyrouth, le 4 août 2020.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’écrivain, éditeur et intellectuel libanais Lokman Slim, opposant farouche au Hezbollah, a été retrouvé mort, jeudi matin, au Liban-Sud. Le militant était porté disparu depuis mercredi soir, lorsqu’il était sorti du domicile de l’un de ses amis dans le village de Niha en soirée, et sa famille avait perdu tout contact avec lui.

Selon notre correspondant au Liban-Sud Mountasser Abdallah, qui cite des sources sécuritaires, son corps a été retrouvé dans une voiture de location, une Toyota Corolla, près de Touffahta, à Zahrani, dans le caza de Saïda. Ses papiers d’identité n’ont pas été retrouvés. Le procureur général près la cour d’appel du Liban-Sud, le juge Rahif Ramadan, a indiqué que le corps, examiné par un médecin légiste et transporté à l’hôpital gouvernemental de Saïda, avait été atteint de cinq balles, quatre à la tête et une au dos. Le juge a chargé les services de renseignement des Forces de sécurité intérieure de mener une enquête en examinant notamment les cameras de surveillance dans la région et en analysant toutes les données dans le téléphone portable de l’intellectuel.

Vous pouvez lire la suite de l’article sur l’Orient le Jour.

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos