l'article

Le nombre de personnes ayant besoin d’aide alimentaire augmente de 40% en un an

L'épidémie de coronavirus n'a pas uniquement des conséquences sur l'économie. En une année, le nombre de personnes ayant besoin d'aides alimentaires a bondi de 40%. Ce chiffre alarmant a été rendu public par l'ONU qui sollicite une aide alimentaire de 35 millions de dollars pour faire face à la vague de faim qui touche la planète.

Cet article a été publié sur le site ONU Info, le 1er décembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le rapport intitulé « Global Humanitarian Overview » indique que 235 millions de personnes dans le monde auront besoin d’une assistance humanitaire en 2021. Pour la plupart, ce sont des personnes parmi les plus vulnérables, qui sont confrontées à la faim, aux conflits, aux déplacements et aux conséquences du changement climatique et de la pandémie de Covid-19.

« Les budgets de l’aide humanitaire font face à des coupes terribles alors que l’impact de la pandémie mondiale continue de s’aggraver », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU. António Guterres.

Il appelle le monde à « se tenir aux côtés des populations dans les moments les plus sombres de leur vie ». Il s’agit ainsi de se mobiliser pour éviter la famine, lutter contre la pauvreté et maintenir les enfants vaccinés et scolarisés.

En 2020, la pandémie de Covid-19 a modifié le paysage de la réponse humanitaire en rendant 235 millions de personnes tributaires de l’aide internationale. Il s’agit d’une augmentation de 40% par rapport à la même période l’année dernière (160 millions). Ainsi, si toutes ces personnes vivaient dans un seul pays, ce serait le cinquième pays plus peuplé du monde.

Vous pouvez lire la suite de l’article sur ONU Info

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos