dossier

La solidarité internationale

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

Texte de référence à venir…

l'article

🗓 Le 18 décembre 2020, un jour pour parler de ceux qu’on oublie

Plusieurs collectifs, associations ou syndicats se sont réunis pour signer l'appel d'une journée internationale des migrants, les migrants, réfugiés, demandeurs d’asile, demandeurs de papiers et deuxièmes générations. En pleine épidémie du coronavirus, cet appel a une résonance particulière : il s'agit de travailleurs qui ont continué à travailler sans protection, ni droits lorsque d'autres étaient confinés.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce 18 décembre 2020, comme chaque 18 décembre a lieu la journée internationale des migrants : célébrée dans le monde entier par des associations, partis politiques, syndicats ou institutions, ce jour est un jour important. Même si Rafael Correa rappelle que chaque jour devrait l’être, cette journée est utile pour mettre en lumière des personnes souvent invisibilisées.

Cette journée a été créée en 2000, en commémoration de l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. Il s’agit d’une journée qui a vocation à dissiper les préjugés et mieux informer sur le sort des migrants.

Cette journée possède une signification particulière dans une période de crise, d’explosion de la pauvreté où les personnes

Aux quatre coins de la planète, du Pape à Rafael Correa, nous vous proposons une série d’hommages et d’appels à participer à des rassemblements :

18 décembre, journée des migrants (bien que chaque jour devrait l’être). Une courte salutation et un message. Mon amour, ma gratitude et mon admiration de toujours à nos migrants. Toujours jusqu’à la victoire !
Aimer les autres comme soi-même, c’est s’efforcer de construire un monde où chacun a accès aux biens de la terre et la possibilité de se réaliser en tant qu’individu et en tant que famille, où les droits fondamentaux et la dignité sont garantis pour tous.

Dans le même dossier

Les vidéos