l'article

La France doit accorder l’asile politique à Julian Assange

Aujourd’hui s’ouvre le procès au Royaume-Uni de Julian Assange. La justice britannique doit décider si elle accepte son extradition aux États-Unis d’Amérique, pays où il risque 175 ans de prison.

Ce texte a été publié sur le blog de Jean-Luc Mélenchon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Julian Assange est un combattant de la liberté. Grâce à lui, de nombreux crimes de guerre commis par l’armée états-unienne à travers le monde ont été exposés au grand jour. Il a aussi rendu un grand service à notre pays en montrant comment tous les dirigeants français étaient systématiquement espionnés par notre soit-disant allié, les États-unis. Ce fut notamment le cas des présidents Chirac, Sarkozy et Hollande, placés sur écoute par la NSA.

Depuis 2010, Julian Assange est pourchassé par l’empire américain. Il a passé 7 ans réfugié dans l’ambassade de l’Équateur à Londres dans une pièce de 9 mètres carrés. Depuis un an et demi, il croupit dans une prison anglaise.

J’ai demandé de longue date que la France accorde l’asile politique à Julian Assange. Le 11 avril 2019, quand l’actuel président équatorien a décidé de le livrer à la police britannique, j’ai à nouveau formulé de manière officielle cette demande. Le ministre de la justice, quand il était un des avocat d’Assange, a lui aussi milité activement pour que notre pays accorde l’asile au reclus de Londres. Je forme le voeu qu’il n’ait pas oublié ce juste combat maintenant qu’il est ministre.

Je m’adresse donc une nouvelle fois solennellement à Emmanuel Macron : accordez l’asile à Julian Assange. La France ne doit pas abandonner ceux qui l’aident à être libre et indépendante.

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos