l'article

Hong Kong : Libérez les opposants politiques !

Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam ont tous les trois été condamnés à passer plusieurs mois en prison. Les peines vont de treize à sept mois. En 2016, ils avaient créé l'organisation Demosistō. Ils avaient tous les trois participé au mouvement pro-démocratie des parapluies en 2014.

Cet article a été publié sur le site d'Amnesty International, le 2 décembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam – tous d’anciens membres du parti politique dissous Demosisto – ont été condamnés ce jour en raison de leur participation aux manifestations devant le quartier général de la police de Hong Kong dans le quartier de Wan Chai, le 21 juin 2019.

Joshua Wong est condamné à 13 mois et demi de prison, Agnes Chow à 10 mois et Ivan Lam à sept mois.

Joshua Wong avait plaidé coupable d’incitation à manifester et organisation d’un rassemblement illégal, au titre de l’Ordonnance de Hong Kong sur le maintien de l’ordre public, tandis qu’Agnes Chow et Ivan Lam ont reconnu le chef d’inculpation d’incitation à manifester. L’« incitation » dans le cas présent fait référence à l’utilisation par les accusés d’un mégaphone pour scander des slogans durant la manifestation.

Le 21 juin 2019, des milliers de manifestant·e·s se sont rassemblés en réponse à l’utilisation de balles en caoutchouc, de balles lestées et de gaz lacrymogènes par la police pour disperser la foule lors d’une précédente manifestation de masse, le 12 juin. Lors du rassemblement du 21 juin, certains participant·e·s ont lancé des œufs et couvert de graffitis le quartier général de la police, et un policier qui n’était pas en service a été agressé.

« Emprisonnement immédiat Pas de libération pour délai d’appel »

Vous pouvez lire l’article en entier sur le site d’Amnesty Internationale

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos