l'article

Entretien avec Cornel West : « Nous pouvons nous gouverner nous-mêmes sur le lieu de travail. Nous n’avons pas besoin des patrons »

Contributeur majeur des Arican-American studies (l'étude des cultures et des diasporas des personnes afro-descendantes), Cornel West est une des voix les plus passionnantes aux Etats-Unis. Il a enseigné à Harvard et à Princeton, commentateur de Matrix, ses activités est aussi riche que son propos. Profondément socialiste et chrétien, il revient sur le mouvement Black Lives Matter et dessine des perspectives plus réjouissantes pour penser la temporalité américaine que ce que nous offrent les deux candidats aux présidentielles.

Cet entretien a été réalisé par Grace Blakeley et publié sur le site Tribune, le 12 octobre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
Cornel West © Flickr

Cornel West est l’une des voix les plus éloquentes et les plus provocantes de la gauche américaine. Boursier de la Harvard Divinity School, il a commencé sa carrière politique dans les tumultes du Civil Rights Movement – devenant un radical chrétien, puis socialiste et allié du Black Panther Party.

Mais sa carrière s’étend bien au-delà de son parcours universitaire en tant que philosophe ou de sa vie politique à gauche, avec des engagements culturels allant de collaborations musicales avec Prince et Talib Kweli à une apparition dans la série The Matrix. Il a également fait carrière dans la radiodiffusion, animant de nombreux programmes radio et maintenant un podcast, The Tight Rope, avec Tricia Rose.

Dans cette récente conversation avec Grace Blakeley pour son podcast A World to Win, Cornel West parle de l’élection présidentielle américaine, du mouvement Black Lives Matter – et de l’importance de la spiritualité pour la politique radicale.

Voyez-vous, l’une des façons dont le capitalisme se reproduit est la marchandisation de tout et de tous – pour créer ces hommes creux dont parlait T. S. Eliot, pour créer ces créatures moralement vides, spirituellement vides, dont le sentiment d’être dans le monde doit être titillé par le bombardement des marchandises. Ils n’ont donc pas d’atouts pour ces valeurs non marchandes, comme l’amour profond, la justice profonde, une solidarité profonde, le service aux autres, le fait de prendre un risque en étant au service des autres, d’être avec, non pas au-dessus, mais à côté des autres.

Cornel West
« Telle était ma déclaration lue lors de la conférence de presse tenue devant l’Organisation des Nations Unies aujourd’hui #Election2020 »

Vous pouvez retrouver l’interview sur Tribune et écouter le podcast

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos