Colombie

Tous les articles

Marta Lucia Ramirez est la vice-présidente et la ministre des affaires étrangères de l'un des gouvernements les plus criminels du monde : la Colombie. Elle a été reçue par Jean Castex mardi 5 octobre 2021. Plusieurs élus insoumis ont adressé une lettre ouverte au premier ministre, exhortant le gouvernement français de ne plus poursuivre ses actions de coopération internationale avec la Colombie, tant que son gouvernement ne respectera pas les droits humains.
Gustavo Petro est le leader de l'opposition en Colombie, arrivé deuxième derrière Ivan Duque, l'actuel président, aux dernières élections présidentielles (2018). Les menaces de mort qui pèsent sur lui l'obligent à se déplacer avec des gardes du corps. Il analyse dans un texte publié sur le site Cuarto de Hora la situation en Colombie et appelle le peuple à lutter pacifiquement, pour la paix, et pour la vie. Nous publions ici la traduction en français, et la version originale, en espagnol, en seconde partie d'article.
Si la pression de la rue a obtenu le retrait de la réforme fiscale du gouvernement d’Ivan Duque, la contestation ne faiblit pas, après bientôt une semaine de mobilisations qui ont fait des centaines de blessées et plusieurs morts. Après avoir annoncé la militarisation du pays pour empêcher l’extension des protestations populaires contre sa politique néolibérale, le président d’ultra droite colombien a fait massacrer son peuple : dans la nuit du 3 au 4 mai, les militaires ont mis le feu aux habitations et sont entrés dans les maisons pour lacérer les opposants. Les ONG sur place appellent au secours et sur Twitter et via tous les canaux possibles, le peuple alerte la communauté internationale.
Le mardi 15 décembre 2020, Michelle Bachelet, ancienne ministre au Chili (entre 2000 et 2004) et actuellement Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a dévoilé le nombre de massacres en Colombie pour l'année 2020 : 66 massacres, 255 morts et 120 défenseurs des droits de l’homme assassinés. Michelle Bachelet a demandé à ce que l'État soit présent partout sur le territoire, que des procès impartiaux soient organisés. D'autres rapports comme celui de l’Institut d’études pour le développement et la paix font état d'un nombre de victimes encore plus important. Le démantèlement des anciens groupes paramilitaires impliqués dans le trafic de drogue en lutte pour contrôler des zones rurales et ciblant les communautés indigènes fait aujourd'hui partie des sujets les parmi plus urgents en Colombie.
Gustavo Herrera, directeur de la campagne présidentielle de la Colombia Humana-UP a été assassiné le 20 octobre 2020. Le 2 octobre 2020, c'était l'historien et universitaire Campo Elías Galindo qui était tué. Les parlementaires français et européens, dont Manuel Bompard, eurodéputé et membre du Monde en Commun ont rédigé une lettre pour dénoncer l'assassinat des membres de ce parti.
José Mujica (dit Pepe), ancien Président de l'Uruguay, a exprimé sa grande déception face à l'échec du processus de paix en Colombie. Lors d'une conférence du Groupe de Puebla (la cinquième, qui a eu lieu en visio conférence le vendredi 15 mai), les participants n'ont pu que constater la situation de blocage, d'extrême violence, et la mauvaise volonté du Président colombien, Duque.

Par format

Par date

Par dossiers