Auteurs

Tous les articles

« Être sénateur, c'est parler aux gens, aller à leur rencontre, ça ne se joue pas dans les bureaux », voilà les mots de José « Pepe » Mujica, ancien président de l'Uruguay (2010-2015) lorsqu'il a annoncé le 20 octobre 2020 sa démission du Sénat. L'élu, ancien ministre et sénateur est connu pour ses mesures progressistes adoptées dès 2013, des lesures précurseuses en Amérique latine : avortement ou encore légalisation du cannabis. Il fait aujourd'hui le choix du terrain, plus que des institutions.
Les deux anciens présidents brésiliens, Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2011) et Dilma Rousseff (2011-2016) sont réunis sur l’invitation du Parti des Travailleurs. La situation du pays est désastreuse : le 9 octobre 2020 le pays a dépassé les 150 000 morts et ne parvient pas à enrayer la hausse des contaminations. La consultation des anciens présidents par leur Parti pourra faire émerger de nouvelles idées, portes d’espoir dans un climat délétère.
Israël emprisonne actuellement 355 Palestiniens, sans durée fixée d'emprisonnement et sans moyen de se défendre. Cette détention administrative est condamnée par toutes les organisations de défense des droits de l'Homme et pourtant... Aujourd'hui, Maher al-Akhras est sur le point de mourir, sa grève de la faim dure depuis le 27 juillet 2020, la date de son emprisonnement.
Luis Arce a été élu président de la Bolivie, le 18 octobre 2020. Après le coup d'État de 2019 qui avait chassé Evo Morales du pouvoir, c'est une victoire pour le Peuple, qui s'est mobilisé pour le candidat du Mouvement Vers le Socialisme. Christian Rodriguez revient sur la journée où le Mouvement Vers le Socialisme a repris le pouvoir en Bolivie, contre tous les paris des organisations et institutions impérialistes...
Depuis la mi-octobre 2020, le Peuple se retrouve pour manifester à Bangkok pour réclamer une réforme de la monarchie, la démission du Premier ministre et davantage de démocratie. Depuis la suspensions de la Constitution en 1997, c'est en effet le Premier ministre qui gouverne en étant également à la tête du pouvoir militaire. Les manifestants se rassemblent, prononcent leurs revendications, avant de se dissoudre et ce, malgré l'interdiction de rassemblement prononcée par le Gouvernement. La technique du rassemblement puis de la dissolution constitue une technique pour limiter les arrestations des manifestants. La presse note qu'on compte beaucoup de femmes et d'étudiants parmi les manifestants.
Tourner démocratiquement la page du coup d'État d'octobre 2019 qui avait chassé Evo Morales du pouvoir ? L'enjeu était de taille pour Luis Arce et le Mouvement Vers le Socialisme. En obtenant 52% des votes, la parenthèse de Jeanine Añez est achevée. Une victoire déjà saluée par beaucoup de personnalités, en espérant que les Boliviens puissent désormais être souverains concernant leur politique intérieure...
Plus les jours avancent plus Donald Trump semble accorder peu d'importance aux règles de la démocratie. Après une mandature d'outrance, ce sont les modalités du scrutin qui sont aujourd'hui remises en causes : délégitimation du vote électronique, perturbation du scrutin, judiciarisation du rapport à ses adversaires (le lawfare encore et toujours, dans toujours plus de pays)... Les élections de novembre 2020 seront-elles la fin de la démocratie aux Etats-Unis ? C'est ce que de plus en plus de commentateurs, militants ou journalistes redoutent...
Au mois d'avril 2020, Thomas Dietrich membre de l'équipe du Monde en Commun révélait les dessous d'un montagne fiscal mêlant néocolonialisme, dictature et corruption. Une enquête de Libération publiée le 11 octobre 2020 réactive et confirme ce que l'écrivain avait révélé quelques mois auparavant : Anne Lauvergeon (Suez, ALP) ou encore Xavier Niel (Iliad, Free) ont pillé la Guinée en s'appuyant sur le pouvoir en place.

Par format

Par date

Par dossiers