11 000 personnes ont fui leurs villages suite à des attaques terroristes

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Niger, qui assure la coordination de l’assistance d’urgence aux populations affectées par des crises, plus de 11 000 personnes (1624 ménages) ont été déplacées de 4 villages différents dans la commune d’Anzourou entre le 14 et le 15 mai 2021 suite à des attaques armées.

Les acteurs humanitaires fournissent l’assistance d’urgence à toutes les personnes déplacées suite à des attaques armées répétées dans cette région du sud-ouest du Niger. Pour le moment les 11 000 personnes qui ont dû fuir leurs villages sont arrivées à Tillaberi avec des besoins en eau, hygiène, santé et protection. D’autres ménages se dirigent vers Niamey, la capitale, mais leur nombre n’est pas encore connu.

Ce déplacement massif est survenu suite à des attaques répétées contre les civils (assassinats, viols, extorsions, vols de bétail) perpétrés par les éléments présumés de groupes armés non étatiques (GANE), dans cette région instable où plus de 100 civils ont été tués depuis le début du mois de mai (dans les villages de Intoussane et dans l’Anzourou). Au 14 mai 2021, les autorités estimaient le nombre de personnes déplacées internes dans la région à 102 179 personne (14 512 ménages). 

Cette région est située dans la zone transfrontalière du Mali, du Burkina Faso et du Niger, trois pays où la violence armée, l’insécurité et les chocs climatiques mettent 10,6 millions de personnes dans le besoin d’une aide humanitaire (toujours selon les chiffres de l’OCHA). Le Niger est un pays confronté à la pauvreté endémique, à la violence de groupes armés, aux effets du changement climatique, aux inondations saisonnières et aux poches de sécheresse. La pandémie du Covid-19 n’a rien arrangé et a entraîné une augmentation des besoins humanitaires dans le pays : le nombre de personnes qui ont besoin d’une assistance et d’une protection est passé de 2,3 millions à 3,7 millions en un an. Pour faire face, environ 173 organisations humanitaires fournissent les besoins de première nécessité dans toutes les régions du pays.

L'accès aux vaccins contre le Covid-19 n'est toujours pas assuré pour tous. De nombreux pays, particulièrement en Afrique, doivent affronter des difficultés d'approvisionnement. En parallèle, les pays riches jettent à gogo des doses expirées.
« La proposition politique menée par Mélenchon dépasse nettement le périmètre électoral, politique et social des partis qui la composent et a créé une nouvelle offre politique. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Mario Ríos, enseignant associé de l’Univesitat de Barcelone, publié dans le titre de presse catalan Público sous le nom « Dépasser les structures de parti, créer l'union populaire : leçons d'Andalousie et de France ».
La secrétaire d’État à l’Intérieur (Home Secretary) britannique est régulièrement décriée pour les décisions de son ministère. C’est à cette figure du gouvernement Johnson que revient la décision finale sur l’extradition ou non de Julian Assange.
Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.