l'article

🛑 L’Union européenne lâche Juan Guaidó

Les députés du parti de Nicolás Maduro occupent depuis le 5 janvier 2021 256 des 277 sièges du Parlement. Les élus du Parti socialiste unifié du Venezuela se sont installés le 5 décembre 2021. Le pouvoir s'éloigne un peu plus de Juan Guaidó qui a perdu tout soutien populaire, impuissant pour faire face à l'inflation des prix.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La fin d’une parenthèse putschiste

Le mardi 5 janvier 2021, l’Assemblée nationale a élu Jorge Rodríguez à la présidence du Parlement, Iris Varela à la première vice-présidence et Didalco Bolívar à la deuxième vice-présidence. Conformément à la Constitution de la République, la directive exercera son mandat pour une durée d’un an. En présentant la proposition du Bloque de Patria, intégré par les forces politiques qui ont remporté la majorité absolue lors des élections du 6 décembre 2020, le député Diosdado Cabello a souligné que l’installation de la nouvelle Assemblée nationale obéit au « mandat du peuple vénézuélien » et à ce qui est établi dans la Constitution. Il a appelé à célébrer le fait qu’« une nouvelle période historique » s’ouvrait.

La chute de Juan Guaidó

L’ancien président putschiste est par ailleurs soupçonné d’être impliqué dans une grande affaire de corruption. C’est ce semble l’indiquer un article du Washington Post, publié le 2 janvier 2021.

Depuis le 6 janvier 2021, l’Union Européenne ne reconnaît par ailleurs plus Juan Guaidó comme président : dans une déclaration du haut représentant de l’Union pour la politique étrangère, Josep Borrell, Juan Guaidó est en effet qualifié de représentant « de l’Assemblée nationale sortante ».

Il est de plus en plus isolé et ne dispose plus d’aucun soutien populaire. Il a également perdu Donald Trump, son principal allié jusqu’à présent. C’est donc une parenthèse qui se referme dans la vie politique venezuelienne, la parenthèse d’un putsch qui a échoué. Malgré un hiatus dans la communication, avec le vice-président du Parlement européen qui a affirmé que le Parlement soutenait Guaido en tant que président par intérim et la continuité administrative de l’Assemblée précédente, il s’avère que l’Union Européenne a reconnu le résultat des élections.

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos