l'article

🔴 Plainte pour assassinats contre Idriss Deby

Le Parquet de Paris a reçu aujourd’hui une plainte des chefs d’assassinats et association de malfaiteurs à la suite de l’opération militaire commanditée le 28 février 2021 par le Maréchal Idriss Deby, Président de la République du Tchad, contre son principal opposant à l’élection présidentielle, Monsieur Yaya Dillo Djerou.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Les avocats Frédéric DAINONET, avocat au Barreau du Tchad et Dominique Tricaud, avocat à la Cour, informent de cette plainte dans un communiqué diffusé le 25 mars 2021.

Ils précisent que « l’opération de la garde prétorienne du président, le « Bataillon des Actions Réservées », appuyée par le groupement blindé de la DGSSIE, a fait plusieurs victimes parmi lesquelles un adolescent de nationalité française grièvement blessé par une rafale d’arme automatique pendant son sommeil ».

Le Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Antonio Guterres « a regretté le recours à la violence » et « a exhorté les autorités nationales à mener une enquête rapide et rigoureuse sur cet événement et à en établir les responsabilités ».

L’opposant visant par l’attaque, Yaya DILLO, a saisi par une procédure urgente le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’Homme de l’invalidation de sa candidature par la Cour Suprême. Il dénonce plusieurs atteintes aux droits de l’homme et au processus démocratique.

Nous rappelons qu’Emmanuel Macron est un allié de Idriss Deby, considéré comme un dictateur sanguinaire ; il l’a reçu encore récemment à l’Elysée tandis que le Premier Ministre Jean Castex a effectué le voyage fin décembre 2020.

Cette alliance, entre la France et le Tchad, est remise en cause par des députés français, dont Jean-Luc Mélenchon, Président du Groupe La France insoumise, qui considère que reconduire Idriss Deby pour un 6ème mandat, ce que semble souhaiter Macron, est un facteur de déstabilisation pour le pays et pour la région. Il a demandé à la France de se tenir aux côtés du peuple tchadien plutôt que de soutenir un dictateur.

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos