Mobilisation internationale pour en finir avec le siège de Gaza

 Alors que le gouvernement israélien annonce son intention d’annexer la Cisjordanie, en violation du droit international et dans la pire tradition colonialiste, plus de 350 personnalités reconnues pour leur travail, réclament la fin du siège de Gaza.

Depuis 2007, la ville de Gaza est soumise à un blocus total et ses habitants soumis à des traitements indignes : la pandémie de Coronavirus dans cette « prison à ciel ouvert » pourrait être « potentiellement dévastatrice » écrivent les artistes et intellectuels.

Le taux de pauvreté a atteint 90% à Gaza, 80% de la population a recours à l’aide de l’ONU.

L’eau manque et l’accès au soin est limité

Dans le même temps, Israël persiste à ignorer les appels de la communauté internationale : ainsi, malgré la demande de responsables des Nations Unies à relâcher immédiatement tous les enfants palestiniens détenus, de nouvelles arrestations ont eu lieu en pleine pandémie de coronavirus. Fin mars, ce sont 194 enfants palestiniens qui languissaient dans les prisons israéliennes.

Parmi les signataires de cet appel publié sur le site Lift the siege, figurent notamment le musicien britannique Peter Gabriel, le groupe Massive Attack, l’essayiste canadienne Naomi Klein, le réalisateur britannique Ken Loach, l’acteur Viggo Mortensen, le poète Taha Adnan, l’actrice française Ariane Ascaride ou l’écrivaine Annie Ernaux.

Extraits

« Bien avant que l’épidémie mondiale de Covid-19 ne menace de submerger le système de santé déjà dévasté de Gaza, les Nations Unies avaient prédit que la bande côtière sous blocus serait invivable dès 2020. Avec la pandémie, les presque deux millions d’habitant.es de Gaza, principalement des réfugié.es, sont confronté.es à une menace mortelle dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde« , déplorent les signataires.

« Bien avant la crise (sanitaire) actuelle, les hôpitaux de Gaza étaient déjà arrivés au point de rupture par manque de ressources essentielles, bloquées à cause du blocus exercé par Israël« , relèvent ces artistes, estimant que les « premiers cas rapportés de coronavirus dans la bande de Gaza densément peuplée sont profondément perturbants« .

Le blocus « entrave la circulation des fournitures médicales, du personnel et de l’aide humanitaire fondamentale« , accuse cette tribune. « La pression internationale est nécessaire de toute urgence pour rendre la vie à Gaza vivable et digne. Le siège d’Israël doit être levé (…) une épidémie potentiellement dévastatrice doit être évitée« , ajoute le texte.

« Ce qui arrive à Gaza est un test pour la conscience de l’humanité. Nous soutenons l’appel d’Amnesty International à tous les gouvernements du monde pour imposer un embargo militaire à Israël jusqu’à ce qu’il respecte pleinement ses obligations selon le droit international« , ajoutent les signataires.

Artists urge end to Israel’s siege of Gaza amid coronavirus crisis

Long before the global outbreak of COVID-19 threatened to overwhelm the already devastated healthcare system in Gaza, the UN had predicted that the blockaded coastal strip would be unliveable by 2020. With the pandemic, Gaza’s almost two million inhabitants, predominantly refugees, face a mortal threat in the world’s largest open-air prison.

Two years ago on May 14th, Israeli snipers killed sixty Palestinian men, women and children in Gaza, with total impunity. The overwhelmingly peaceful Great March of Return weekly mass demonstrations, currently on hold due to the threat of coronavirus, were met with brutal violence.

Well before the ongoing crisis, Gaza’s hospitals were already stretched to breaking point through lack of essential resources denied by Israel’s siege. Its healthcare system could not cope with the thousands of gunshot wounds, leading to many amputations.

Reports of the first cases of coronavirus in densely-populated Gaza are therefore deeply disturbing. As several health professionals recently wrote: “Epidemics (and indeed, pandemics) are disproportionately violent to populations burdened by poverty, military occupation, discrimination & institutionalised oppression.”

Yet Israel’s blockade impedes the flow of medical equipment, personnel and fundamental humanitarian aid. International pressure is urgently needed to make life in Gaza liveable and dignified. Israel’s siege must be ended. And most urgently, a potentially devastating outbreak must be prevented.

What happens in Gaza is a test for the conscience of humanity. We back Amnesty International’s call on all world governments to impose a military embargo on Israel until it fully complies with its obligations under international law. We recognise that the rights guaranteed to refugees by the Universal Declaration of Human Rights must be upheld for Palestinians as well.

In these times of international crisis, we must stand for justice, peace, freedom, and equal rights for all, regardless of identity or creed. We may be staying at home, but our ethical responsibility shouldn’t.

Les 24 et 25 septembre 2022, une délégation insoumise s'est rendue à Naples pour soutenir l'Unione Popolare dans les élections générales. Ce que "l'Union Populaire" italienne représente dans le pays est embryonnaire, dans un paysage politique où des années de compromission de la gauche traditionnelle avec les forces libérales et néolibérales ont fini de piétiner la construction d'une gauche de rupture. Filip Ristic, membre de la délégation insoumise, nous livre le récit de ce week-end à Naples, où il était important de nous rendre afin d'exprimer notre solidarité.
Bien que toutes les voies n’aient pas encore été comptées, il est maintenant presque certain que le parti d’extrême-droite suédois, Les Démocrates de Suède, parti fondé à la fin des années 1980 par des groupes néo-nazis, participe à un gouvernement de coalition avec les libéraux et chrétiens démocrates dans une alliance inédite. L’alliance des droites, phénomène qui semble devenir la norme partout en Europe. La Suède, jusqu’ici épargnée par la montée du fascisme et prétendument ouverte, connait à son tour un franchissement de seuil gravissime de l’extrême-droite dans les urnes, après des années de gouvernement sociaux-démocrates. L’ombre du fascisme grignote…
Le résultat du référendum pour une nouvelle constitution au Chili a mis en évidence que les 38% de l'Apruebo n'ont pas dépassé le nombre de soutiens que la gauche de l'élite dirigeante avait déjà obtenus lors de l'élection présidentielle. Par conséquent, dans un cadre de vote obligatoire, le 62% du Rechazo ne peut provenir que de deux sources :
Pour les politiciens et les médias, la grande question semble être : sommes-nous techniquement en récession ou non ? Pour les millions de personnes en difficulté, la question est : quelle est la différence ? Nous publions la traduction de cet article écrit par Branko Marcetic pour le magazine socialiste américain Jacobin.
Nous publions ici les dernières notes de blog de Jean-Luc Mélenchon sur son voyage en Amérique latine, en français, et en espagnol en deuxième partie d’article. Publicamos aquí las últimas notas del blog de Jean-Luc Mélenchon sobre su viaje a América Latina, en francés, y en español en la segunda parte del artículo.
« La Nupes, coalition de gauche issue de la volonté de Jean-Luc Mélenchon, a privé Emmanuel Macron de sa majorité à l’occasion des législatives. Désormais, c’est un autre combat qui commence pour faire échouer sa politique néolibérale au parlement. » David Broder offre son analyse sur la gauche française et son rôle clé dans la défaite de LREM aux législatives. Un article publié dans Tribune sous le titre original « Comment la gauche française a pris la majorité de Macron ».
« Dans la nuit d'avril où Emmanuel Macron remporte sa réélection, tout le monde remarque l'atmosphère étrange et feutrée qui semble l'entourer. » Hugh Schofield exprime l’échec que constitue ces élections pour le pouvoir en place dans cet article publié par la BBC sous le titre « Emmanuel Macron, un dirigeant coupé net dans sa lancée et très affaibli ».
« Le gouvernement français, centriste, tente désespérément d'éviter la paralysie politique après avoir perdu sa majorité à l'Assemblée nationale. » Ce constat, c’est celui de Paul Kirby au lendemain des résultats du deuxième tour des législatives. Écrivant pour la BBC, il estime que c’est l’incertitude qui domine les résultats. L’article a été publié sous le titre original « Élections en France : incertitude politique suite à l’effondrement du parti de Macron ».
Les autorités britannique ont décidé d'accepter la demande d'extradition émise par les États-Unis et visant Julian Assange. Une décision qui ne surprend pas, le Royaume-Uni ne souhaitant pas affecter ses bonnes relations outre-Atlantique.
« Macron est resté concentré sur l'extrême droite pendant une bonne partie de son mandat. Il a, à chaque occasion, cherché à en neutraliser la menace. D’un côté il a priorisé certains des thèmes de prédilection de l’extrême droite. De l’autre, il s’est présenté comme le seul rempart possible contre elle. » Cole Strangler offre ici son analyse sur le second tour des législatives françaises qui aura lieu ce dimanche. Son article a été publié dans le New York Times, nous vous en proposons la traduction.
« Jean-Luc Mélenchon est une figure de la gauche radicale française. Il est à la tête d’une alliance qui vise à empêcher Macron de contrôler son gouvernement. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Paul Kirby, publié par la BBC, qui récapitule la position de la NUPES et son ambition à ces législatives. Il a été publié sous le titre « Élections en France : qui est Mélenchon et que défend la NUPES ? ».

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.