l'article

🔴 Mexique : deux défenseurs des droits enlevés

Hier, Lázaro Sánchez Gutiérrez et Victórico Gálvez Pérez, défenseurs des droits humains et membres de Frayba, ont été arbitrairement privés de liberté par un groupe de personnes, selon des informations provenant de la localité de San Felipe, près de Kuxulja, municipalité d'Ocosingo, Chiapas. Lázaro et Vico se rendaient dans la ville de Palenque pour tenir une réunion de travail avec des processus de défense sociale et des parents de prisonniers. Ils ont finalement été libérés.

Le Centre des droits de l'homme Fray Bartholomé de Las Casas (Centro de derechos humanos Fray Bartolome de Las Casas, souvent appelé Frayba) est une organisation non gouvernementale défendant les droits de l'homme. Le Centre a été fondé en 1989 et il s'occupe notamment des questions des droits humains ainsi que de justice.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le Centre des droits de l’homme Fray Bartolomé de Las Casas, A.C. (Frayba), a reçu l’information selon laquelle deux de ses membres ont été kidnappés alors qu’ils se rendaient dans la ville de Palenque, au Chiapas. À l’heure actuelle, nous ne savons pas où ils se trouvent.

Le 12 avril 2021, vers 7 heures du matin, les défenseurs des droits humains Lázaro Sánchez Gutiérrez et Victórico Gálvez Pérez ont quitté les bureaux de Frayba à bord d’une camionnette Hillux blanche à destination de Palenque, au Chiapas, dans le but de participer à une réunion de travail avec les membres de l’organisation Pueblos Autónomos por la Defensa de los Usos y Costumbres (PADUC) ainsi que les membres des familles des détenus. Vers 21h00 ce même jour, Frayba a été informé que le défenseur des droits humains Lázaro Sánchez Gutiérrez avait appelé sa famille depuis un numéro inconnu, indiquant que lui et son compagnon Victórico Gálvez se portaient bien, qu’ils se trouvaient dans la ville de San Felipe, près de Kuxulja, municipalité d’Ocosingo, et qu’un membre de sa famille viendrait, en véhicule privé, apporter une certaine somme d’argent à 8h00 ce matin 13 avril. Il est important de souligner que, dès les premiers instants, les autorités étatiques et fédérales ont eu connaissance des faits, mais qu’elles n’ont jusqu’à présent pas donné d’informations claires sur la situation.

Cet article a été publié sur le CDH Fray Bartolomé de Las Casas

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos