Mélenchon : « Il faut être non-aligné »

Jean-Luc Mélenchon revient longuement sur sa position vis-à-vis la situation en Ukraine dans sa 150e Revue de la semaine.

Cette vidéo provient de la chaîne Youtube de Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle de 2022 en France.

Jean-Luc Mélenchon revient d’abord sur l’Histoire longue et explique l’origine de l’OTAN, le traité de l’Atlantique nord. Il rappelle que cette alliance militaire faisait face au Pacte de Varsovie qui liait par un accord militaire les pays de l’URSS. Il souligne le fait que l’OTAN a continué à exister alors même que l’URSS et le Pacte de Varsovie avaient disparu, et que les Nord-Américains ont ensuite élargi cette alliance militaire jusqu’au frontières de la Russie alors même qu’ils s’étaient engagés à ne pas le faire.

Le candidat de l’Union populaire à l’élection présidentielle parle ensuite des enjeux actuels dans la montée des tensions entre la Russie et les États-Unis d’Amérique. Il évoque notamment la question du gazoduc Nord Stream 2 et de la situation particulière de l’Allemagne dans le camp atlantiste. Il explique que les USA voient un enjeu particulier sur le sujet puisqu’eux-mêmes produisent du gaz de schiste et ont intérêt à trouver des marchés pour le vendre… et donc à limiter l’accès européen au gaz russe.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon expose ce qu’il ferait sur le sujet s’il était élu président de la République. Il défend l’idée d’une France non-alignée et indépendante à la fois de la Russie, des États-Unis et de la Chine, une France qui mettrait en place une diplomatie altermondialiste. Jean-Luc Mélenchon dénonce aussi l’amateurisme de Macron qu’on a pu constater dans sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine.

Dans les dossiers