Manon Aubry : « La seule option durable est diplomatique »

Alors que l’Assemblée nationale débattait sur le sujet de la guerre en Ukraine, le Parlement européen se réunissait ce mardi 1er mars pour une plénière extraordinaire sur ce même sujet ukrainien. Manon Aubry a rappelé dans un discours devant l’assemblée la position de son groupe au Parlement et de la France insoumise.

Prenant la parole au nom du Groupe de la Gauche au Parlement européen dont elle est co-présidente (et duquel la France insoumise est membre), Manon Aubry a porté une position claire, condamnant sans ambiguïté l’attaque de l’Ukraine par décidée par la Russie de Vladimir Poutine. Elle a aussi précisé les grands axes de la position de la gauche du Parlement européen. Celle-ci rappelle l’importance de l’envoi d’une aide humanitaire inconditionnelle à l’Ukraine et l’accueil des réfugiés sans distinction de couleur de peu.

Le refus du jeu d’escalade que certains défendent est primordial pour le groupe. Une surenchère militaire et une course aux armements pousserait l’Europe à une escalade guerrière dangereuse. La désescalade et la paix sont plutôt possible par la diplomatie et des cadres existent déjà pour appuyer de telles discussion. L’OTAN ne peut ainsi se substituer à l’ONU et à l’OSCE. Manon Aubry a salué le courage et la résistance du peuple ukrainien ainsi que la mobilisation pour la paix de Russes malgré les risques encourus et la répression des autorités du pays.

Dans les dossiers