l'article

Mali : déclaration sur la formation du Gouvernement de transition par le Mouvement du 5 Juin et le Rassemblement des Forces Patriotiques

Le 27 septembre 2020, Moctar Ouane devenait Premier ministre du Mali. Le 5 octobre, un gouvernement a été formé, une nouvelle étape dans le retour des civils au pouvoir. Choguel Maiga a réagi à cette composition. Une communication au-delà des réactions qu'on peut trouver dans les médias, sur les réseaux sociaux.

Cette déclaration a été rédigée par Choguel K. Maiga, le 6 octobre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Choguel Maiga a été ministre de l’Économie numérique, de l’Information et de la Communication en 2015 sans être reconduit lors du remaniement qui a suivi l’année suivante. A la tête du Mouvement patriotique pour le renouveau depuis 1997, il est aujourd’hui membre d’une coalition d’opposition avec le M5 (M5-RFP), une coalition à l’origine de manifestations qui ont commencé le 10 juillet 2020.

Celles-ci ont été violemment réprimées par le pouvoir alors en place mais ont quand même conduit à la démission de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta. Ces mobilisations ayant entrainé la mort de manifestants ont néanmoins permis de mettre fin à l’inertie démocratique voulue par le président défait qui reportait les scrutins. Cependant, malgré la nomination d’un nouveau Gouvernement et malgré les communications dans les médias mainstreams, le M5-RFP ne s’estime pas satisfait de la transition établie. Choquel Maiga déplore avant tout l’absence de rupture profonde avec l’ancien système, absence de rupture qui le conduit à rejeter le nouveau Gouvernement.

Vous pouvez retrouver ci-dessous la déclaration du M5-RFP :

DECLARATION N°009 – CS/M5-RFP SUR LA FORMATION DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION

Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) prend note de la mise en place du Gouvernement de Transition par les Autorités de la Transition, le lundi 5 octobre 2020.

Le M5-RFP indique, contrairement à certaines informations relayées par des médias nationaux et internationaux et sur les réseaux sociaux, qu’il n’a pas de représentant dans ce gouvernement dont aucun membre ne peut se réclamer de lui ou prétendre agir en son nom.

Le M5-RFP regrette profondément que son souci constant d’une transition réussie n’ait pas été compris et pris en compte ni au moment des journées de concertation sur la Transition, ni pour la désignation du Président et celle du Premier ministre de transition et encore moins pour la mise en place du gouvernement intervenue alors que sa délégation était en discussions avec le Premier ministre.

Celui-ci, après avoir donné des assurances au M5-RFP et rappelé son rôle clé et décisif pour le changement au Mali, a mis en attente sa délégation jusqu’à l’annonce-surprise de la composition du nouveau gouvernement.

Le M5-RFP rappelle, à toutes fins utiles, qu’il n’est pas dans un combat de positionnements, et que d’ailleurs, convié dans un passé récent par l’ancien Président à participer à un gouvernement d’union nationale, il avait clairement indiqué qu’il n’en était ni demandeur, ni preneur.

Le M5-RFP est donc légitime à dire que le nouveau gouvernement, dont la composition viole la loi n°052 sur la promotion du genre, n’est porteur ni de la rupture avec le système qu’il a combattu ni du changement auquel le Peuple malien aspire et pour lequel il a consenti le sacrifice ultime : le sang de ses Martyrs, pour lesquels justice doit être rendue sans délai.

Le M5-RFP, malgré des tentatives répétées de marginalisation, conscient de ses responsabilités, réaffirme sa détermination à faire aboutir son combat pour un Mali nouveau.

Pour ce faire, le M5-RFP, fort de l’engagement de toutes ses composantes, sans exclusive, à œuvrer inlassablement pour la réussite du processus du changement, appelle ses Militantes, Militants et Sympathisants à rester mobilisés dans l’attente de ses mots d’ordre pour une rupture véritable avec l’ancien système, pour un changement réel par la Refondation du Mali.

Bamako, le 06 Octobre 20020

Pour le Comité Stratégique du M5-RFP
Choguel K. MAIGA

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos