l'article

États-Unis : Biden suspend la livraison d’armes contre le Yémen

Le nouveau président des États-Unis Joe Biden a décidé de stopper la vente d'armes américaines à l'Arabie saoudite. Une décision importante puisque les États-Unis sont aujourd'hui le premier fournisseurs d'armes. 14 millions de Yémenites ont besoin d'aide. Cette décision pourrait constituer un tournant, si elle était suivie par les Européens, la France notamment.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Joe Biden a décidé de cesser le transfert des armes américaines vers l’Arabie saoudite. Une décision importante qui n’a pas manqué de faire réagir !

Cette décision importante est un combat porté par Bernie Sanders depuis plusieurs années maintenant. Il avait explicitement soutenu l’arrêt des ventes d’armes et le soutien militaire à la coalition dirigée par les Saoudiens qui se battent au Yémen. Il avait également voté en faveur de mesures visant à mettre fin au commerce et a contribué à mener l’effort pour passer outre le veto de Trump concernant les ventes d’armes d’urgence.

« Le soutien logistique américain, les transferts de pièces détachées et le partage de renseignements pour les frappes aériennes de la dictature saoudienne nous rendent complices de ce cauchemar. En adoptant notre projet de loi au début de l’année, la Chambre et le Sénat se sont prononcés : L’implication de l’Amérique dans la guerre d’Arabie Saoudite est inconstitutionnelle et doit cesser immédiatement. Nous devons maintenant utiliser le pouvoir de la bourse du Congrès pour empêcher que chaque centime de l’argent des contribuables ne serve à aider la dictature saoudienne qui bombarde et affame les civils au Yémen. »

Communiqué de Bernie Sanders (2019)

En juin 2020, Amnesty International rapportait que « la France a livré pour un montant de 1,379 milliards d’euros de matériels de guerre à l’Arabie saoudite et pour un montant de plus de 287 millions d’euros aux Emirats arabes unis ». L’Arabie saoudite est le 2ème client le plus important de la France, au mépris des traités internationaux signés par la France, le Traité international sur le commerce des armes en premier lieu.

Vous retrouverez ci-dessous la réaction d’Amnesty en France ainsi que du député insoumis Bastien Lachaud :

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos