l'article

En Inde, 200 000 agriculteurs disent non à la libéralisation de leur secteur !

Depuis le 26 novembre 2020, plusieurs dizaines de milliers d'agriculteurs tentent de rentrer dans la capitale de l'Inde. Une mobilisation massive et impressionnante qui ne faiblit pas ! En cause, la réforme qui vise à libéraliser le fonctionnement de l'agriculture indienne.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs indiens manifestent contre la libéralisation du secteur de l’agriculture. Ils menacent notamment de bloquer l’approvisionnement de Delhi.

Pour la première fois, l’Inde est rentrée en récession au mois de septembre. L’économie s’est en effet contractée de 7,5%. Il faut ajouter à cela une crise sociale liée aux réformes. La réforme vise à permettre aux agriculteurs de vendre leurs produits à qui ils veulent, au prix de leur choix. Cependant, les syndicats estiment que cela va faire de l’agriculture un business, un lieu de spéculation au profit de quelques-uns tandis que 70% de la population dépend soit de manière directe soit de manière indirecte de l’agriculture.

Le 30 novembre 2020, pas moins de 200 000 agriculteurs sont encore mobilisés. Ils sont rentrés dans la capitale le 27 novembre 2020. Sur leur chemin, ils ont dû faire face au gaz lacrymogène et briser des barrages. Des ministres ont annoncé vouloir les rencontrer bientôt.

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos