Brésil

Tous les articles

Luiz Inacio Lula da Silva a appris au début du mois de mars l'annulation de ses condamnations en justice. Depuis, les annonces s'enchaînent : Par trois vote contre deux, la seconde chambre du Tribunal suprême fédéral du Brésil a estimé le mardi 23 mars 2021, que le juge Sergio Moro avait été partial dans le procès instruit contre l'ancien président Lula.
Lula avait été condamné en 2018 ainsi que rendu inéligible. Des poursuites judiciaires qui visaient notamment à l'empêcher de concourir à un nouveau scrutin. Une excellente nouvelle qui vient une fois de plus souligner la dimension politique des poursuites qui étaient engagées à son encontre.
Luiz Inácio Lula da Silva a été Président de la République fédérative du Brésil entre 2003 et 2011. Depuis son départ de la présidence, il est poursuivi en justice, ses opposants se servant de la justice pour le discréditer voire l'empêcher d'exister politiquement. Un rapport de cinquante pages publié à la fin du mois de janvier a mis en lumière le fait que son arrestation était un moyen de l'empêcher de gagner les élections.
Les Chefs autochtones Raoni et Almir ont décidé d'attaquer le président brésilien Bolsonaro en justice pour crime contre l'Humanité. Un acte crucial tant pour la forêt amazonienne, le poumon vert de la planète que pour la survie des tribus autochtones. Le verdict qui sera rendu est également crucial dans la lutte pour la reconnaissance du crime d'écocide. Le Monde en Commun vous tiendra au courant des avancées de ce dossier !
La Coalition Solidarité Brésil a publié son deuxième baromètre d’alerte sur la situation des droits humains au Brésil. Il s'agit d'un travail qui a vocation à alerter en France et en Europe sur les conditions de vie au Brésil : du racisme à la sécurité alimentaire en passant par l'environnement, tout est analysé. Un rapport utile qui illustre les effets du néolibéralisme sur les Brésiliens et les Brésiliennes.
Le lawfare contre Lula ne cesse pas. De la judiciarisation du droit à la création de pièces, en passant par des campagnes menées dans les médias, la guerre à l'encontre de l'ancien président brésilien continue de faire rage. Nous vous proposons la traduction de la préface d'un ouvrage qui porte sur le lawfare. Cette préface inédite a été rédigée par Luiz Inácio Lula da Silva.
Les deux anciens présidents brésiliens, Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2011) et Dilma Rousseff (2011-2016) sont réunis sur l’invitation du Parti des Travailleurs. La situation du pays est désastreuse : le 9 octobre 2020 le pays a dépassé les 150 000 morts et ne parvient pas à enrayer la hausse des contaminations. La consultation des anciens présidents par leur Parti pourra faire émerger de nouvelles idées, portes d’espoir dans un climat délétère.

Par format

Par date

Par dossiers