l'article

Avec Joe Biden, quelles seront les relations entre les États-Unis et l’Amérique latine ? L’analyse de Christophe Ventura

Pendant quatre ans, la politique de Donald Trump vis-à-vis de l'Amérique latine a oscillé entre désintérêt et répression tant migratoire, que commerciale. Cette parenthèse est désormais fermée. Dans un contexte où l'Amérique latine constitue un espace où les tensions entre la Chine et les États-Unis peuvent se répandre, quelle sera la politique de Joe Biden dans cette région ? Dans une analyse de dix pages, Christophe Ventura revient sur les enjeux qui sont posés à la nouvelle administration étasunienne. Une note intéressante à lire pour comprendre les enjeux de la période qui s'ouvre !

Christophe Ventura est collaborateur du Monde diplomatique ainsi que chercheur-associé à l'Iris et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'Université Paris VIII. Sa note d'analyse a été publiée en février 2021, pour le compte de l’Agence française de Développement.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le 20 janvier 2021, Joe Biden, 46ème président des États-Unis, est entré en fonction. L’ancien membre et président de la commission des affaires étrangères du Sénat (1997-2008) et vice-président de Barack Obama (2008-2016) – dont il fut l’émissaire permanent en Amérique latine -est un fin connaisseur de cette région qu’il a visitée plus que tout autre président états-unien avant lui. En effet, Joe Biden a effectué une quinzaine de voyages officiels en Amérique latine tout au long de sa carrière politique. Ces vingt dernières années, il a été l’artisan de plusieurs des principales actions de son pays dans la région : Plan Colombie en 2000 et plan « Peace Colombia » en 2010 contre le narcotrafic, le crime organisé, pour le soutien à la paix et la stabilité enColombie; programme « Alliance pour la prospérité » pour les pays du « Triangle Nord » en Amérique centrale (El Salvador, Guatemala, Honduras) en 2014 ; normalisation des relations avec Cuba entre 2014 et 2016, etc.Après quatre années de mandat de Donald Trump caractérisées par un mélange de désintérêt stratégique pour les pays latino-américains, de répression commerciale et migratoire ponctuelle ou permanente (Argentine, Brésil, Mexique, pays du « Triangle Nord »), de « pressions maximales » contre Cuba et le Venezuela (secondairement contre le Nicaragua) en vue d’obtenir un changement de régime dans ces pays « socialistes» membres d’une « troïka de la tyrannie» selon les mots de l’ancien secrétaire d’État John Bolton, quelle sera la politique de Joe Biden en Amérique latine ?

Vous pouvez retrouver la note États-Unis – Amérique latine, quelles perspectives après l’élection de Joe Biden en intégralité ici

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos