l'article

Ali Abu Alia, 13 ans, périt sous les balles israéliennes

Ali Abu Alia avait 13 ans. Un soldat israélien l'a abattu vendredi 4 décembre 2020 dans les rues de Ramallah en Cisjordanie occupée. Un meurtre qui a fait réagir la communauté internationale : depuis le début de l'année, sept enfants palestiniens ont été abattus par les soldats israéliens.

Cet article a été publié par la rédaction de L'Expression, le 7 décembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’Union européenne (UE) a appelé, samedi, à ouvrir une enquête sur le meurtre d’un enfant palestinien, Ali Abu Alia (13 ans), par balles israéliennes dans la ville de Ramallah en Cisjordanie occupée, indique un communiqué du représentant de l’UE en Palestine, Sven Kühn von Burgsdorff. L’envoyé spécial de l’UE s’est interrogé «combien d’autres enfants palestiniens seront victimes de l’abus de force meurtrière des forces israéliennes «tout en exprimant sa condamnation. L’enfant palestinien a succombé, vendredi, à ses blessures par balles au niveau de l’abdomen dans le village d’Al-Mughayyir dans la ville de Ramallah. Le ministre palestinien de la Justice a appelé la société civile et les organisations nationales et onusiennes de tenir Israël pour responsable des crimes répétés contre le peuple palestinien.

Dans sa déclaration sur les ondes de la radio « voix de la Palestine », le ministre a affirmé que « le soldat qui a tué l’enfant Ali Aymen Abu Alia est seul responsable de sa mort, mais devant la Cour pénale internationale, c’est la responsabilité d’Israël qui est engagée ».

Vous pouvez lire la suite de l’article sur L’Expression

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos