dossier

Contre le lawfare

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

l'article

Jean-Luc Mélenchon appelle la France à accueillir Julian Assange

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Aujourd’hui mardi 16 novembre 2021, l’Assemblée nationale a reçu Stella Moris et John Shipton, la compagne et le père de Julian Assange. Jean-Luc Mélenchon a réitéré sa demande d’octroi de l’asile politique sur le sol français au fondateur de WikiLeaks.

Des parlementaires ont plaidé ce mardi pour que Julian Assange bénéficie de l’asile politique en France. Le lanceur d’alerte est persécuté depuis douze ans par les Etats-Unis pour avoir révélé au monde leurs pratiques durant les guerres d’Irak et d’Afghanistan. Il est visé par une procédure d’extradition vers les Etats-Unis où il risque 175 ans de prison. Le 6 novembre dernier, 39 députés français de tous bords ont signé une proposition de résolution pour affirmer que « la France ne peut rester muette » face au sort de l’Australien, « victime de l’acharnement judiciaire, mais en réalité politique » de Washington.

Stella Moris et John Shipton ont fait le voyage à Paris pour saluer l’aide et le soutien des députés français. Plusieurs prises de parole ont eu lieu, dont celle de Jean-Luc Mélenchon, qui a salué le courage de Julian Assange.

Monsieur John Shipton a ensuite pris la parole afin de remercier les députés français pour leur soutien dans le combat pour la liberté, rappelant que son fils fait face à une haine féroce depuis douze ans. Stella Moris a ensuite insisté sur le fait que le cas Julian Assange est emblématique de l’effondrement de nos principes fondamentaux que nos démocraties construisent depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Elle a également rappelé que la CIA avait planifié de tuer Julian Assange et a terminé, elle aussi, en remerciant les députés de faire ce qu’ils peuvent « pour sauver la vie de Julian ».

Dans le même dossier

Les vidéos