Manon Dervin

Tous les articles

Le rapport de l'Organisation Météorologique Mondiale montre que les concentrations des principaux gaz à effet de serre ont augmenté en 2019 et 2020. Une dynamique alarmante et à rebours des objectifs de l'Accord de Paris. Cinq ans après, l'urgence est toujours plus vive, tout devrait changer mais rien ne change. Manon Dervin, contributrice au Monde en Commun nous livre une analyse inédite de ce rapport.
Cet article présente les données stupéfiantes contenues dans le « Véritable bilan annuel du CAC40 » publié par l’Observatoire des multinationales paru le 19 novembre 2020. Les 40 plus importantes capitalisations de la place parisienne polluent beaucoup, minimisent leur impact sur l'environnement, et manquent parfois de vigilance.
Ce n’est pas la première fois que le gouvernement français est rappelé à l’ordre pour ne pas avoir mis en œuvre les mesures nécessaires. La France a été condamnée en octobre 2019 pour avoir dépassé « de manière systématique et persistante » les valeurs limites concernant le dioxyde d’azote (NO2). Les principaux secteurs émetteurs de ces deux polluants sont le transport principalement routier, le chauffage domestique mais aussi… l’agriculture !
Le 4 novembre 2020 marquait le quatrième anniversaire de l’entrée en vigueur de l’Accord De Paris. Le même jour, les États-Unis sont devenus le seul pays de la planète à s’en retirer. Selon qui l’emporte à la présidentielle américaine, les conséquences en matière d’action climatique et écologique pourraient être très différentes.
Avec l’air, il n’existe pas d’élément naturel plus indispensable à la vie. Pourtant, son accès est devenu le problème numéro 1 de l’Humanité. Et l’industrie de l’eau en bouteille est au centre du problème. Productivisme, privatisation, publicité et pollution… Elle est emblématique d’un système capitaliste qui traite tout ce qui l’entoure comme une banale marchandise et ne sème rien d’autre que le chaos.
Des dizaines de milliers de Mauriciens en colère ont défilé dans la capitale le 28 août 2020. Du jamais vu depuis plusieurs décennies. Ce surgissement populaire fait suite au désastre écologique causé par le naufrage du vraquier japonais « Wakashio » au début du mois d’août.

Par format

Par date

Par dossiers